Meilleures ventes

logo

Qui à découvert le point G ?

C'est le Docteur Grafenberg qui est le premier à mentionner l’existence d'une zone intra-vaginale particulièrement érogène.

Il découvre cette zone alors qu'il traite des femmes devenues frigides après une opération chirurgicale du vagin.

Il publie en 1950 " The role of urethra in female orgasm " où il parle de sa découverte d'une zone érogène intra-vaginale à laquelle John D. Perry et Beverly Whipple donneront en 1981 le nom de point G, d'après Grafenberg.

Sa renommée arrive en 1929 lorsqu'il élabore le stérilet, premier moyen de contraception de l'histoire.

Le point G :

Le point G organe sexuel et zone érogène localisé sur le face antérieure du vagin ( du côté du ventre pour faire simple) à une distance de 2 à 5 cm de profondeur.

Lors d'une stimulation, le point G peut déclencher chez certaines femmes un orgasme vaginal bien plus puissant qu'un orgasme clitoridien.

Une très bonne raison de partir à sa recherche...

On peut le stimuler seule, à deux ou avec des jouets coquins !

Trouver le point G :

Ce type de jouissance demande un peu d' entrainement.

Votre partenaire doit s'allonger sur le dos puis commencez par insérer un doigt, index ou majeur de préférence, dans le vagin de votre partenaire alors que votre paume de la main est vers le plafond.

Cette position va permettre au doigt d'adopter naturellement la courbure du vagin et de stimuler le point G.

Dés que vous êtes entrez dans le vagin une ou deux phalanges suffisent, exercez un mouvement de " viens ici " ( comme vous le feriez avec votre index pour montrer à quelqu'un de venir vers vous ).

Le mouvement est exactement le même sauf qu'à la place de le faire une fois, vous enchaînez les aller-retour pour le plus grand plaisir de votre partenaire.

Vous sentirez quelque chose d'un peu plus épais comme une petite boule de moins d'un centimètre et qui gonfle avec la stimulation. C'est pour cela qu'il faut être exciter pour le trouver plus facilement.

Le point G, c'est une zone dont l'aspect est rugueux, on le reconnait à ça !

L'aspect est vraiment rugueux, vous devez sentir les irrégularités de la muqueuse, cela donne une impression de " fripé ". C'est vraiment l'indice clé pour être sûr que vous êtes au bon endroit. Si la zone est lisse vous n’êtes pas au bon endroit.

La stimulation peut donner l'impression qu'on a envie d'uriner, ne vous arrêtez pas, la sensation est normal mais ça n'arrivera pas...

Il est important d'avoir les ongles courts pour ce genre de pratique, cela évitera de griffer l'intérieur de votre partenaire.

Si vous êtes seule, vous pouvez adopter la position accroupie, assise au bord d'une chaise ou allongée sur le ventre.

Une fois que vous avez introduit votre doigt poussez vers le haut et tâtonnez à la recherche du point G pour votre plus grand plaisir...

Les positions favorables :


On peut stimuler le point G avec le pénis, il faut que le pénis entre en contact avec l'ensemble de la gaine vaginale, il faut être très exciter et que la pénétration dure suffisamment longtemps et il est important aussi de varier l'intensité et la vitesse de pénétration...

Certaines positions sont plus adéquate pour stimuler le point G, comme l'homme derrière la femme en cuillère ou en levrette, lorsque la femme chevauche l'homme ou la femme sur le dos avec les jambes relevées ( posées sur les épaules de messieurs ) position idéale pour stimuler le point G pendant un rapport sexuel ou avec un doigt...

Vous pouvez aussi stimuler le point G avec des jouets coquins : ils y en existe de toutes sortes, avec des tailles et des matières différentes.

Rien de mieux que de tester pour vous faire une idée par rapport à vos sensations...

Allez jeter un coup d’œil sur mon site :

http://www.gourmandises-coquines.com/17-point-g

Il faut que votre partenaire soit dans de bonnes conditions pour avoir un (ou des) orgasme(s). Il faut qu'elle soit de bonne humeur (la faire rire, la rendre joyeuse..)

Faire monter l'excitation de plus en plus avec des bisous, des caresses... et ne pas se jeter directement sur le point G.

Le point G est une zone particulièrement érogène, toutefois n'allez pas penser qu'il l'est de la même manière chez toutes les femmes !

Le sexe n'est pas une sciences, si vous voyez que vote partenaire n'est pas réceptive que cela lors de la stimulation, inutile de vous acharner ; cherchez des zones plus érogènes.

Le point G est une zone érogène qu'il ne faut évidemment pas négliger, il est relativement facile à trouver et à stimuler alors faites-en bon usage et gardez en tête qu'il n'y a pas que le point G comme zone érogène, loin de là !


Ne vous découragez pas plusieurs essais peuvent être nécessaires pour arriver à trouver la bonne position et la bonne pression.

Share this